Credits

All text from this blog is the property of echo.
Pictures from this blog are the property of Merlin Bronques -lastnightsparty.com- and Yvan Rodic -facehunter.com- except picture from post 149 is the property of echo.

This blog is no more upldates.
For the official blog and more writings, please go to :
imecho-art.blogspot.com

With love, echo.


3 février 2009

Clash!

Ils m'add
J'accepte
Ils parlent
Et puis quoi?




On converse de moi de l'autre côté de la frontière.
Pourquoi je ne le sais pas. 
Je ne penses pas en valoir le coup, tu n'as même pas voulu boire de la même coupe.
Et rattraper le temps perdu à quoi ça sert? Nous ne faisons qu'avancer pas moyen de revenir en arrière.
Et plus je m'éloigne et plus il y a des chuchotements.
Si je débarque un des ces quatre sur Paname que trouverai-je dans les jugements?

Would you marry me?
Would you fuck me?
Would you kiss me?
Would you be with me? In me?
Would you me?
If you wanna, I wanna too.

Non non non! Il fait la poupée qui dit "non". Alors je coupe les fils et tant pis si l'on crève avant d'avoir remis les pendules à l'heure.
L'alchimie s'efface, deux semaines encore et on y verra plus rien.
C'est con!
Je sais, mais je fais ce qu'il faut pour qu'il fasse plus beau.

Je ne suis pas langue de putes mais plus volte qu'une pile alcaline et cette nana me surchauffe les nerfs.
Je te casse un bras, tu pleures, tant pis pour toi!
Je te casse ta bouche, tu pleures, je ris au éclat!
Je te casse la gueule, tu pleures? Alors pleures toute seule!

J'ai l'air naïve, orpheline, passive, rassures-toi je vois la vérité nue, autant qu'elle vous arnaque sous nos même vues!
J'achète le paquet pour son contenu, pas pour sa provenance, elle fait le contraire, tu vois ce à quoi je pense?
Et elle est comme un arbre creux, tu cogne dessus, le vide qui te répond.
Elle joue les sangsues, la pompeuse de vie, de substance.

Si tu veux je la cogne et tranquille nous serons!

On additionnait, on multipliait, je la vois nous soustraire à une division malsaine.
Et je me tais parce que restes à vous les choix.

Mais si tu veux je la cogne et op! Tranquille nous serons!

Allons allons, un peu d'intellect dans ce monde de brutes!
Faisons ce que nous voulons, traînons avec qui nous traînons, mais si ils nous prend l'étonnement de nous retrouver chacun à l'autre bout de la table, notre justice désignera un coupable!

Au bûcher! Au bûcher! Se faire guillotiner par une lame d'argent qui jouera de la musique sur ton cou de face de pucelle.
"Ah ah ah!" Fait ma gorge déployée.

Je ne te veux pas de mal chérie mais je n'aime pas ta façon de choisir tes partisans à qui tu lécheras le cul jusqu'à ce que tu en ai la nausée.
Et ceux dont tu ne veux plus, tu les balances à la poubelle, comme d'un vieux kleenex dont tu ne te sers plus. 
Ils sont les prochains sur la liste?
Non non non! Moi aussi je sais jouer la poupée qui dit "non".

1 commentaire:

Onyme a dit…

C'est puissant et ça a le goût du sang!

C'est jovial et ça crache et ça clash, on sent presque les ongles qui arrachent, la peau de cette fille, de ce couple, de papier.

Et ça rit et ça pleure, ça sent la crèche, l'enfant qui prêche,l'enfant qui cherche, l'adultère.

La hargne a du bon, ça affute le sens des mots! Go on baby, secoue la tête, et coupe les fils.