Credits

All text from this blog is the property of echo.
Pictures from this blog are the property of Merlin Bronques -lastnightsparty.com- and Yvan Rodic -facehunter.com- except picture from post 149 is the property of echo.

This blog is no more upldates.
For the official blog and more writings, please go to :
imecho-art.blogspot.com

With love, echo.


20 février 2008

L'Ampoule Est Morte

Tango El Caramel
Danse sensuel
Quand les hanches
Se déhanchent
Sur des rythmes lascifs



Oh oui j'aime ça et je ne laisserai rien passer.
Je ne suis pas ici pour exposer ma vie, il n'est plus de mes habitudes de passer à la loupe d'autrui, les clichés qui conduisent à mon existance déambulatoire. Aussi la seule image de ma personne ne se situe pas sur ce blog et ceci est parfaitement réfléchi.

Je tenais à dire que les personnes enragées de coup de gueule sur leur page web, crachant sur des sujets tel que le SIDA, la drogue ou la violence, me font poiler!
La plupart du temps, motivés dans leur déclaration sans fond ni queue, les voilà lançés dans des discours foireux comprenant arguments inintélligibles et paroles merdiques.
Pitié, j'en veux encore!
Il y a de quoi trouver de belles perles. Je suis pour la liberté d'expression, mais soyons clair et franc, si elle n'est pas exercée avec tac, il y a de quoi se bidonner jusqu'à plus heure!
Allez-y donc à coeur joie, moi des "j'en ai trop marre ... les gens comprennent trop rien ... Aujourd'hui les jeunes ...", j'en redemande, histoire d'aller au lit de bonne humeur!

Changons de sujet.
Sans transition. Vas-y fais pêter! (oulà)

Je n'ai plus de rock dans ma vie, j'ai zapper les groupes super médiatisés, exposés, trop connus qui me bourre le c** (effectivement, je ne "kiffe" pas Fall Out Boy!).
Electroniquement parlant, soyons clair, c'est la forme "top tendance"!
Ouai je fais la djeun's, riche d'un vocabulaire avancé et très technologique, essayé en rédaction, c'est une pure merveille.
Vivement que des types soient assez intelligent pour s'essayez au rock'n'roll d'en dessous des tables.



J'aime les filles en baignoire, elles me fixent de leur grand yeux, les poses latentes, je sais ce qu'elles attendent.
La gamine avec son bandeau mauve dans les cheveux, à la même gueule que ma personne il y a encore quelques années, quand j'avais encore les rondeurs de l'enfance.
Mais ces nanas là ont passé la majorité et si elles posent en ces termes c'est que l'envie leur était donnée.
Des poupées nommées "Barbitch" qui ne demandent qu'à être exposées et si la robineterie est engourdie de calcaire, elles sauront faire étinceler, à force d'astiquer, le pourtour de l'innox rouillé.
Un peu de lait, d'eau et de dégoût.
Chérie, raconte moi encore tes déboires de bouteille, lorsque ta tête s'endort de spiritueux.
Au moment où la ligne blanche atteind les cavités de tes entrailles sinusiennes.
Couche toi sur mon épaule d'Anté-Christ, j'aime te parler d'histoires contant l'apocalypse.
Et je sais que ton imagination aime s'égarer vers des monts et des collines qui touchent presque le ciel tendre.
L'herbe grasse qui comble tes jets insolents, tu roule, tu détourne, tu enfourne.
Et tes yeux vitreux, hyptonique face au silence. Tu ouvre la bouche puis la referme, saccadés tes mouvements me prennent.
Coeur qui a cessé de battre pour mes mêmes raisons, j'aimerai être dans ces identiques façon.
Donne le secret de ta fantasque transe, que je puisse m'y enfourcher à mon tour.
Dois-je siroter les verres remplis et les sachets vides? Il y a là quelques médecines que mon corps tarde à goûter.
J'ai hâte de te rejoindre à nouveau, à la limite de nos vies hasardeuses, à la frontière du noir inconnu.
Et lorsque chacune de nous deux aura atteind le point final de nos exaltations espérées, alors tu pourras me parler encore des moments abandonnés dans lesquels je ne peux me réfugier.

1 commentaire:

irene a dit…

J'ai honte d'écrire de mes propres doigts suite à la lecture d'un texte aussi profond et complexe...
Je me sens ridicule comparer a cette art!

BRAVO